Notre production se base sur des pratiques vinicoles et culturales dans le respect du vignoble

Production de vin de bordeaux | Château Malfard

Production de vin rouge Bordeaux labellisé et biologique

Les chiffres de notre production de vin

La propriété s’étend sur 16 hectares, le domaine sur 40.

L’encépagement est le suivant :
6 hectares de merlot
2 hectares de cabernet sauvignon
2 hectares de cabernet franc
Les rendements sont limités à une valeur moyenne de 45 hectolitres/hectare
Les remorques de vendange tournent autour de 12,5° pour les merlots, et 12° pour les cabernets
Fermentation / macération au total 3 semaines
Production moyenne : 450 / 500 Hl
Clientèle particulière : 15 000 bouteilles par an
Collaborateurs : un chef de culture, un œnologue, trois ouvriers viticoles

 

Nos principes et pratiques culturales

Le vignoble s’étend sur 16 hectares. La densité de plantation varie de 4 400 à 5000 pieds à l’hectare. L’écartement des vignes est de deux mètres.
Un rang sur deux est travaillé mécaniquement (labourage et hersage), l’autre est enherbé.
La taille, manuelle, vise à maîtriser les rendements, toujours inférieurs aux limites prescrites par l’INAO.
Les traitements dédiés à la feuille et à la grappe sont exclusivement effectués par contact. Les conséquences du lessivage par les pluies sont beaucoup plus dommageables et obligent à intervenir plus souvent (donc à travailler plus !) ; l’utilisation de molécules de contact est écologiquement beaucoup plus raisonnable.
L’effeuillage systématique favorise la maturité du raisin, les vendanges en vert interviennent sur les parcelles dont les rendements virtuels sont jugés trop importants.
Enfin, les vendanges sont effectuées indifféremment à la main et à la machine. La propriété possède sa propre machine ce qui lui permet des vendanges aux dates optimales sans être tributaire de contraintes de planning d’une entreprise (et donc de la météo).

 

Nos pratiques vinicoles

La vendange rentrée dans le cuvier, le vigneron laisse la place au vinificateur : du fruit rond et charnu qui roule dans les foudres, il faut tirer le meilleur : le vin.
S’ensuivent alors de multiples opérations techniques et « poétiques » qui doivent aboutir à l’excellence, au parfait, voire à l’inoubliable. Car, comme on dit dans l’Ecclésiastique de la Bible (chap. 31- versets 27/28) :

« Le vin c’est la vie pour l’homme
Quand on en boit modérément
Quelle vie mène-t-on privé de vin ?
Dieu l’a créé pour la joie des hommes
Gaieté du cœur et joie de l’âme, voilà le vin
Qu’on boit quand il faut et à sa suffisance. »

A Malfard, comme heureusement dans beaucoup d’autres vignobles de Bordeaux, nous partageons ces valeurs.

Selon les années et les diverses qualités de récolte que nous obtenons nous parcourons les étapes suivantes :

Une macération préfermentaire à froid (8°/10°) de quelques jours pour obtenir couleur et fruit
Une fermentation alcoolique thermorégulée inférieure à 23° sur plusieurs jours accompagnée de remontages systématiques
Une macération post fermentaire contrôlée de plusieurs semaines suivies d’un écoulage et d’un pressurage
Une fermentation malolactique qu’on fait survenir le plus tôt possible
Une mise en fûts de chêne neufs suivie d’un élevage de 12 mois ponctué de soutirages et d’ajustements œnologiques
Enfin la mise en bouteille s’effectue aux premiers jours de printemps (soit récolte + quinze mois d’élevage cuve et barrique) après assemblage raisonné des cépages en compagnie de notre œnologue et de notre chef de culture favori François Landais.